mardi 23 août 2016

Pas de vacances pour la Planète






















12 commentaires:

  1. Entièrement d'accord, je partage le même avis mais dans la liste des coupables les touts premiers à accuser sont nos chers politiques qui ont permis aux autres de sacrifier notre terre. J'ai l'impression qu'aucun parti politique ne pourra changer ça. Je me pose la question si on ne devrait pas arrêter de voter pour ne plus cautionner les politiques qui sont les mêmes quelque soit le parti et en plus complètement déconnectés... Le système est à réformer et cela ne viendra pas de l'intérieur et pourtant il y a des solutions comme le tirage au sort pour éviter le cumul et le népotisme. Redonner la parole aux citoyens pour retrouver du bon sens et laisser notre Terre souffler un peu...

    RépondreSupprimer
  2. Excellent de pédagogie, bravo ! Moi qui n'aime pas lire, j'ai été captivé jusqu'au bout ! Un petit bémol : les énergies renouvelables ? Une illusion bien sûr, voir Philippe Bihouix à ce sujet.

    RépondreSupprimer
  3. Très chouette post. Merci à Pablo Servigne pour le partage ��
    Pour compléter tes lectures, je t'invite à te pencher sur "Homo Disparitus" d'Alan Weisman, "Requiem pour l'espèce humaine de Clive Hamilton ainsi que "Les limites à la croissance" de Denis et Donella Meadows.

    RépondreSupprimer
  4. Votre colère n'est que la première phase du deuil... de notre confort sur cette belle planète. Il vous reste du chemin pour accepter et puis ensuite hurler avec bcq de sérénités "VIVEMENT LE TROU!" Plus vite ce sera moins la planète souffrira... Peut-être...
    Une prochaine bd sur ce petit sujet?
    Sylviane, Paysanne dans le sud-ouest

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Sylviane, je suis en train d'y travailler ;)

      Supprimer
    2. Oui, votre bd de société... J'espère que vous parlerez de l'effondrement du capitalisme à venir et de la fin de notre confort :-)
      Il me tarde la parution... Mais prenez votre temps et gardez votre humour comme dans votre "Beyond..." Voyez Bridget Kyoto :-) Je serai de vos lectrices en attendant le trou :-))
      Ps : merci de votre réponse :-)

      Supprimer
  5. Serait-il si grave que l'humanité disparaisse - de préférence avant d'avoir tout salopé la Terre? Sommes nous si importants?

    RépondreSupprimer
  6. L'intuition est aussi une forme de sagesse, ne pas écouter les lanceurs d'alertes car ils peuvent mentir ou se tromper est une absurde lacheté...

    Il existe des sages et des gens dénués de tout sens commun, croire que tout le monde est doté d'intuition est aussi risible que de croire que tout être humain est capable de raison.

    "Arrête d'être aussi pessimiste, 'tin t'es blazé de la vie ou quoi !!"

    L'optimisme n'est qu'un manque d'information.

    RépondreSupprimer
  7. Moi c'est en lisant "L'effondrement de la civilisation occidentale" que j'ai pris conscience que bientôt, très bientôt, dans quelques années - quelques mois ? - notre quotidien ne sera plus le même. J'étais à Vichy ce week-end, et tout était beau et magnifique et je me suis dit que ce calme est malheureusement trompeur : il donne l'impression aux nantis que tout va bien, alors qu'il me semble que c'est plutôt le calme avant la tempête.

    Cependant, je fais partie d'un groupe de gens optimistes, qui partagent leurs raisons d'être optimiste partout, dans la rue et de maison en maison (suivez mon regard). Et selon moi, ces raisons sont plus réalistes que le vent que nous vendent les politiques.

    RépondreSupprimer
  8. C'est marrant, je me retrouve parfaitement là dedans. La prise de conscience du monde, les actes des chefs d'états, l’indifférence des gens sur la situation. Je ne crois plus en l'humain. Je suis déprimé de voir ce que nous faisons de ce monde. J'ai été en colère, j'ai été passionnée par ce discours. J'ai cherché à en parler autour de moi.
    Mais force est de constater que les gens s'en cognent. Ils ne vivront pas ce que la prochaine génération vivra. Les gens continuent à se reproduire, poussés par l'état, poussés par leur égoïsme. Leurs enfants vivront un enfer et ils s'en foutent.

    J'ai fini par discuter avec une personne qui m'a dit "l'homme fait parti de la nature. Si il la détruit, c'est qu'elle le voulait. Si il disparaît, la terre enfantera de nouvelles créatures".
    A cela, je n'ai d'abord pas trouvé mes mots. Autant de conneries. La nature personnifiée est une image débile de mon point de vue. L'humain est l'humain à force d'évolution, basta. Mais j'ai fini par répondre que si l'humain détruisait sa terre (comme lorsqu'on a failli virer la magnétosphère de la planète parce qu'on voulait voir "ce que ça ferait de foutre une bombe nucléaire dans l'exo-atmosphère en 62) , il n'y aurait plus de vie capable de s'y implanter.

    Et puis maintenant, je me dit que ce n'est pas si con. Si l'humain est si bête, il mérite son extinction. Certes, il partira surement avec la planète. Mais ce sera un mal pour un bien. Au moins, il ne contaminera pas d'autres planètes (exoplanète).

    De la même façon que nous avons des cancers, la planète à "l'humain" et elle en meurt.
    Tant pis pour nous. Il fallait être un peu plus intelligent.
    Quand je vois Trump et sa formidable ascension, cela me conforte là dedans.

    Je ne dit pas que c'est ce qu'on doit en penser. Je dis que j'arrive à mieux vivre avec ça sur les épaules sans avoir l'envie de commencer l'extinction par moi.

    Pour un peu d'optimisme, je conseille le documentaire "demain" qui présentent des solutions locales qui ont été mis en place partout dans le monde. Car local + local = mondial.

    RépondreSupprimer
  9. Tout ceci est en effet très simple à lire et surtout très intéressant et au combien important..moi aussi j'étais une optimiste..une vrai..pouvoir encore apprécier le sol sous nos pieds et le ciel au dessus de nos têtes..entendre la vie de la nature continuer à lutter..mais la vie industrielle semble avancer si vite et on en ressent ses outrages..nos propres outrages aussi..en avoir conscience c'est déjà un 1er pas..mais pour que tout change il faudrait recommencer à zero..que l'Homme ne soit plus..la Terre a besoin de se régénérer. Et tant que nous y serons elle souffrira encore...et oui, ce seront nos enfants et leurs enfants qui souffriront de voir sur photo tout ce qu'ils ne verront plus tout ce que nous avons detruit de si beau..j'étais optimiste oui, je me disais qu'il y avait tant de personnes qui se battent pour preserver notre planète, celle qui accueille ses progénitures sans mots...elle crit dans ses orages dans ses incendis ses tornades ses tsunamis ses tremblements de terre..elle suffoque de notre pollution..et nous subissons ses défenses..mais les hommes au pouvoir passent leur temps dans le jet, leur voiture à chauffeur..leur voyages de vacances..parler c'est bien, signer des papiers et se serrer les mains devant des photographes, pff, ils ne se salissent pas les mains dans la terre qui les fait vivre..tellement d3 choses à dire et à hurler..mais les solutions moi je ne les ai pas..je ne suis pas chercheuse ni dans la science ni au pouvoir..j'ai le pouvoir de parler et d'essayer au quotidien de faire les choses un minimum bien et d'être triste de voir que cela ne suffit plus..je vis..mais je suis devenue pessimiste pour le futur..

    RépondreSupprimer
  10. Tu as un esprit jeune et d'une fraicheur qui procure beaucoup de plaisirs à lire..... Et pas que!!!!!

    RépondreSupprimer