lundi 2 novembre 2015

Hommage à ma psy













4 commentaires:

  1. Bonjour ! La thérapie est gratuite lorsque vous passez par le biais d'un centre médico-psychologique (CMP) ou (pour les étudiants) d'un bureau d'aide psychologique (BAPU). Dans les 2 cas, un agent social ou une infirmière vous reçoit pour évaluer votre demande.
    Ayant fait des études en psychologie et ayant rencontrés différents psychologues en tant que patient, il me faut rappeler qu'un "bon psy", du point de vue de la déontologie, ne commente pas les dires de son patient, comme on le voit malheureusement trop souvent. La thérapie de base, c'est le patient qui parle et le thérapeute qui acquiesce lorsqu'il juge le moment opportun.
    Bien à vous,
    Richard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ce que vous dites concernant les commentaires Richard et c'est aussi ce que dit ma compagne qui est psy. Cependant j'ai testé différents thérapeutes et c'est clairement celle qui me parle, commente et m'encourage qui me fait le plus de bien. J'ai rapidement laissé tomber ceux qui ne faisaient qu'hocher la tête ! :) Comme quoi, nous n'avons pas tous les mêmes besoins en matière de thérapie...

      Supprimer
  2. J'entends et comprends ce que vous répondez à mon premier commentaire, je vous en remercie. Je répondrai ainsi. :
    La difficulté dans ce genre de travail, est d'accepter qu'une personne tierce puisse exercer une influence sur son patient (qui souffre).
    L'aide d'une personne bienveillante n'est pas toujours déontologique ; en ça, elle est toujours la bienvenue.
    L'aide d'une personne maladroite, si elle n'est pas déontologique, peut causer de lourds dégâts.
    Enfin, les cas de personnes malintentionnées existent, et les ravages peuvent être sévères.
    Un message de prudence, en somme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a bien sûr différents métiers de thérapeutes, mais aussi différentes formes de thérapies; pour ma part j'ai fait une thérapie analytique avec un médecin psychiatre, deux fois par semaine sur quelques mois, et tout était pris en charge par la sécu. La thérapie analytique était une véritable discussion entre la psy et moi, très interessante et très bénéfique dans mon cas.

      Supprimer