jeudi 8 octobre 2015

A nous de jouer






3 commentaires:

  1. Merci pour tes posts, ils résonnent vraiment en moi, j'ai 30 ans, pas d'enfant et je suis terrifiée par l'avenir. Pourtant je refuse de baisser les bras.

    J'ai toujours aimé les animaux (et une maman végé ça marque) mais c'est comme si toute cette histoire de souffrance animale, de production aux cadences effrénées... était quelque part dans mon cerveau derrière un voile. Je veux dire que j’ai toujours su que les cochons ne sont pas tout rose et épanoui dans un champs avant de finir sous plastique mais je ne sais pas, je n'y pensais pas vraiment.
    Avant d'avoir un chien.

    Là tout à changé. Je m'y suis attaché bien plus que je ne pouvais l'imaginer et le voile dans mon cerveau c'est déchiré.
    Je ne suis pas encore végétarienne mais je mange très peu de viande et continue de diminuer ma consommation (et au delà, faire attention au gaspillage, à ce que j’achète et où...)

    Oui c'est une goutte d'eau dans l'océan, mais il est évident que notre monde change et que si on ne revois pas nos exigences de "qualité de vie" à la baisse il ne va rien rester pour nos enfants.

    Ça me déprime tellement de voir la beauté qui nous entoure et ce que l'on en fait. Je ne comprends pas comment on a pu en arriver là. Mais il est temps de se bouger !

    Alors MERCI pour ton post !

    Aude de www.unpeuplusloin.fr

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup ce que tu fais, tes idées, je suis une grande admiratrice, bravo :) J'espère que tu vas continuer de dessiner et d'écrire sur les causes que tu soutiens car je trouve que tu le fais très, très bien, avec les mots justes !

    RépondreSupprimer
  3. Je devrais imprimer tes articles et en faire des tracts pour faire FERMER LE BEC A MON ENTOURAGE car moi sur le moment des grands débats, je ne sais jamais comment me défendre. Signée: une végétarienne en détresse.

    RépondreSupprimer