mardi 9 septembre 2014

Un dimanche à la SPA


26 commentaires:

  1. T'es chiante Mumu, c'est super émouvant!!!! J'ai presque eu une larme!!! byzoux!!! Olivier

    RépondreSupprimer
  2. C'est toujours trop adorable les animaux de la spa! La mère de ma meilleure amie en avait adopté un qui avait été battu par ses maîtres précédemment, et quand elle l'a pris avec elle il a toujours été le plus obéissant que possible, très calin et a toujours été adorable avec la famille et les autres personnes. Cependant à chaque fois qu'il était seul chez lui il pleurait beaucoup, mais sinon c'était une véritable crème ce chien!

    RépondreSupprimer
  3. <3 <3
    comme d'habitude c'est tellement bien !!!
    bravo pour ce loulou c'est super frustrant de ne pas pouvoir faire plus .... je fais ce que je peux dans les assos près de chez moi déposer des croquettes de la litière des couvertures etc

    RépondreSupprimer
  4. Très émouvant ... très belle démarche et merci de nous mettre face à la réalité une fois de plus .
    signé: le collègue de Marion

    RépondreSupprimer
  5. Ce ne sont pas toujours des idées reçues, malheureusement. Toutes les SPA sont différentes et certaines ne sont pas différentes en bien. Les euthanasies arrivent, ils essaient parfois de refourguer ou au contraire accueillent très mal les gens... Ca ne veut pas dire que les chiens et les chats de là bas ne méritent pas d'être adoptés, ce sont eux qui pâtissent de ces situations, mais il ne faut pas vivre à bisounoursland non plus... Inversement, acheter EN ANIMALERIE. Parce qu'il y a plein d'autres façons de le faire, pas toutes dégueu. Sachez qu'il y a aussi plein d'assos qui bossent avec des familles d'accueil, vous en trouverez plein sur le forum Rescue, eux aussi méritent. Plein d'amour avec votre chien chéri qui vous a choisis <3 Et caresses aux chats (qui restent mes chouchous à moi).

    RépondreSupprimer
  6. Les euthanasies étaient beaucoup plus fréquentes il y a une quinzaine d'années, mais ça a vraiment tendance à changer...c'est assez dur pour les spa du coup car beaucoup de gens restent sur ces anciennes pratiques, la spa du vaucluse par exemple publie régulièrement des mises au point sur ces questions (mais je ne doute pas que malheureusement certains le font toujours...). Il suffit de connaitre les bons refuges, et en cas de mauvaises expériences de faire tourner l'info. Il y a plein d'autres assos géniales parfois mieux que les spa, c'est sur, mais en tout cas il faut éviter d'achter :)

    RépondreSupprimer
  7. Votre page est vraiment super !! Vous avez très bien raconté l'approche qu'à la SPA vis à vis de nos Loulous, l'affection et les bons soins que leur porte tous les employés, et la nécessité de leur offrir une seconde chance. Le recul sur la première impression et la patience que vous avez eu de laisser le chien venir à vous, sans attendre dans l'immédiat qu'il vous remplisse de léchouilles est tout à votre honneur, et j'aimerai tellement que plus de personnes venant au refuge aient cette même patience. Mais heureusement il y a des personnes comme vous et beaucoup d'autres adoptants qui viennent offrir le bonheur d'une vie de famille à nos Loulous. Je suis moi-même bénévole à la Spa de Chamarande, et votre récit m'a vraiment ému ! Je suis très heureuse pour vous et également pour Tao que vous vous soyez trouvé et vous souhaite encore beaucoup de bonnes choses et de bons moments avec lui, on est riche de l'amour qu'ils nous apportent.

    RépondreSupprimer
  8. Très belle histoire que la votre. C'est vrai que beaucoup de gens ont un avis négatif sur les SPA, il y en a des mieux que d'autres quelques soient les asso. J'ai été bénévole a la LPA de Lille et j'y ai rencontré mon Loup un chien battu a l'air d'avoir 15 ans et l'arrière train bloque avec une plaie ouverte sur le dos. Il aurait dû être euthanasié ce jour là mais faute de temps (ouf !) le vétérinaire n'avait pas pu s'en occuper. Les refuges qui font fourrière départementale sont parfois obligés de pratiquer plus d'euthanasie, certains animaux ne partent jamais ou sont très malades e ils font de leur mieux pour éviter celà le plus possible mais malheureusement parfois, entre abréger leurs souffrances et les laisser dépérir derrière les barreaux pendant 10 ans ils font le choix difficile de les endormir. Par contre il ne faut pas croire que les véto font ça de gaieté de cœur ou que les bénévoles et employés les mettent a la queue leu leu façon "rien a foutre au suivant" les animaux sont cajolés avant le plus possible pour emporter une image moins pénible que leur cage. Grace a un heureux hasard Loup a évité la piquere ce jour là et après deux longues heures j'ai pu enfin lui faire une caresse sans qu'il sorte les crocs. Après réeducation et délai de fourrière légal Mr Chien est fini dans ma voiture et est resté à mes côtés pendant 9 ans et demi. Obéissant, propre affectueux, un tantinet (hum) collant et protecteur c'était LE chien celui qui vous marque avec une relation unique. Après son départ nous avons décidé de reprendre un toutou, on a tergiversé un peu trop longtemps sur un chien de SPA qui est parti avec une autre famille plus adaptée que nous (il est manifestement TRES malheureux ce pov' loulou qui dors sur un coussin a coté de son maitre pendant la sieste et qui trône au pied du lit ;) cheers too you Doggy enjoy ) et notre ancienne pension qui fait aussi élevage (attention, élevage passion, dans le respect de l'animal, avec beaucoup de bons soins d'amour et d'affection, si si il en reste des comme ça) nous a annoncé leur retraite et sensible a notre chagrin nous a proposé de rencontrer une gentille mémère de 7 ans dont le temps de la retraite était arrivé. Coup de foudre 10 minutes après elle me toilettait avec passion le visage. Discussions, mises en garde sur les soins a donner a une pépette en retraite, stérilisation, larmes versée par ses anciens proprio au moment du départ, elle squatte notre canapé 3 places (un schnauzer géant ça prend de la place) et fait le pitre sans arrêt. Comme quoi, pour faire écho à un autre commentaire et ayant fait les deux, SPA et non SPA, il y a toujours SON loulou qui nous attend quelque part et plusieurs méthodes "pas toutes dégueu" pour sauver ou recueillir un chien qui mérite une belle vie. Les adopter c'est les garder ;)

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour ce récit amusant et touchant... J'en ai les larmes aux yeux.
    Longue vie à toute votre petite famille :)

    RépondreSupprimer
  10. belle histoire qui m'a donné les larmes aux yeux! moi dès que je peut j'en prend un en refuge <3
    si tout le monde faisait sa !!

    RépondreSupprimer
  11. Quel bel article !!! J'ai adoré ! Il est plein d'humour, et plein d'émotions aussi : j'en ai eu les larmes aux yeux...

    Bravo pour cette belle adoption, et merci pour les éclaircissements sur la SPA : je suis bénévole depuis deux mois à la SPA de mon coin, en Alsace ; je promène les chiens. Et comme vous, j'ai constaté qu'ils sont très bien traités, le mieux qu'ils puissent être, et que les chiens ne sont pas aussi malheureux qu'on le pense (là, je précise quand même qu'ils y a moins de bestioles là où je vais que celle où vous avez adopté Tao, ce qui aide sans doute).

    Ma Maman a adopté un de mes chouchous d'ailleurs la semaine dernière :-)

    RépondreSupprimer
  12. C'est une belle histoire... Nous aussi on avait craqué sur un toutou sur le site de la SPA Marennes.
    Le bénévole nous le déconseille, on fait le tour avec le cœur déchiré par tous ces chouettes chiens qui ne demandent qu'à vous donner tous leur amour...
    Mais nous on s'est arrêté devant le box de Tyson (et oui à chien pseudo méchant on donne des noms pas très sympa).
    Nous faisons connaissance et c'est lui...
    Il faut faire plein de papier car chien catégorisé 2, et oui Rottweiler, je passe mon permis canin, je l'assure, j'apporte un extrait de casier judiciaire, ... et je retourne au refuge chercher mon toutou ...
    C'est un toutou qui a été abandonné quand il était petit, il a fait 5 ans de box ...
    Il fait parti de notre vie depuis plus de deux ans et c'est un amour mon Mr Patate, et oui c'est son surnom.
    Il a des potes toutous, ma nièce adore le balader et n'est pas agressif pour deux ronds ..
    Je ne regrette en aucun cas l'adoption d'un "vieux" chien...
    Donnez une chance aussi au chien un peu âgé, vous ne le regretterez surement pas ;-)

    RépondreSupprimer
  13. Je suis heureuse que de telles histoires arrivent. Pour ma part, je n'ai jamais réussi à aller adopter à la SPA ou dans une assos, tous mes chats (sauf une) me sont tombés dessus par hasard. La première qui a ouvert la route était réfugiée sur la roue de ma voiture (environ 3 mois - fin de mois de Juin), la deuxième trouvée dans un appart vide par le bistro du coin, la troisième choisie -nul n'est parfait- la quatrième élevée au biberon car maman des rues en difficulté et le cinquième qui m'attendait blotti dans le coin de ma porte. Mais promis le prochain je vais à la SPA. Merci et bravo

    RépondreSupprimer
  14. Pour avoir étais bénévole 2 ans la spa il y'a bjen des chiens euthanasie même beaucoup par mis tout les cria que vous entendez il y'a aussi ceux des chien bien cacher dans l'autre Partis du chenil généralement proportion égale a au terrain des chenils d'adoption et tour cela seront pour l'euthanasie alors stop les mensonges

    RépondreSupprimer
  15. Quote 1 : " Toutes les SPA sont différentes et certaines ne sont pas différentes en bien. Les euthanasies arrivent, ils essaient parfois de refourguer ou au contraire accueillent très mal les gens... Ca ne veut pas dire que les chiens et les chats de là bas ne méritent pas d'être adoptés,"

    Quote 2 :J'ai été bénévole a la LPA de Lille et j'y ai rencontré mon Loup un chien battu a l'air d'avoir 15 ans et l'arrière train bloque avec une plaie ouverte sur le dos. Il aurait dû être euthanasié ce jour là mais faute de temps (ouf !) le vétérinaire n'avait pas pu s'en occuper. Les refuges qui font fourrière départementale sont parfois obligés de pratiquer plus d'euthanasie, certains animaux ne partent jamais ou sont très malades e ils font de leur mieux pour éviter celà le plus possible mais malheureusement parfois, entre abréger leurs souffrances et les laisser dépérir derrière les barreaux pendant 10 ans ils font le choix difficile de les endormir. Par contre il ne faut pas croire que les véto font ça de gaieté de cœur ou que les bénévoles et employés les mettent a la queue leu leu façon "rien a foutre au suivant"

    Quote 3 : " Vous avez très bien raconté l'approche qu'à la SPA vis à vis de nos Loulous, l'affection et les bons soins que leur porte tous les employés, et la nécessité de leur offrir une seconde chance."

    Il ne s'agit pas de mensonges mais d'expériences différentes, désolée que la tienne se soit mal passée, mais pitié ne généralise pas c'est grâce à ça que les gens n'osent pas venir dans les refuges. On parle bien de différences entre les refuges il me semble et des connards inhumains il y en a partout donc avant de rager et d'être agressive/ssif lis attentivement les posts.

    RépondreSupprimer
  16. Pfou ça y est, j'ai eu les larmes aux yeux au boulot !

    RépondreSupprimer
  17. Des larmes... et de la joie de voir que vous avez trouvé poilus (à 4 pattes) à votre pied :-)

    Le jour où il n'y aura plus d'abandons n'est pas prêt d'arriver mais voir qu'il y a encore beaucoup de gens qui ont un coeur et qui vont adopter leur futur compagnon dans un refuge cela fait du bien au moral... Votre histoire est très émouvante et tellement bien racontée qu'elle touche toute notre petite famille.

    Nous avons adopté un toutou dans un refuge et nous avons aussi craqué pour des boules de poils à grandes oreilles car malheureusement les N.A.C. ne sont pas oubliés dans les abandons...
    Céline

    RépondreSupprimer
  18. Super petite BD que vous avez faite là, très fraîche et super explicative.

    Contrairement à beaucoup, je ne suis pas triste, mais vraiment très heureux que vous ayez trouvé votre toutou là bas !
    Bénévole depuis 10 ans au refuge SPA de Plaisir, je peux vous dire que nous sommes toujours doublement heureux lorsqu'un de nos pensionnaire trouve enfin sa famille. Doublement car il va trouver enfin la paix et le bonheur, mais aussi car une place de libre c'est un animal que nous pouvons sortir de fourrière et donc lui éviter peut être une eutha.
    Je suis un peu choqué lorsque je lis 3 commentaires plus haut que les eutha sont légion dans les refuges SPA, elles sont très rare et toujours pour raisons médicales.
    Elles sont peut être plus nombreuses en fourrière car il est parfois difficiles de trouver des solutions pour certains animaux, mais il faut savoir que les fourrières font aussi leur maximum pour éviter le pire. Les refuges SPA sont nombreux en France, mais il y a aussi toutes les petites associations de protection animale qui font tout leur possible pour recueillir grâce à leur famille d'accueil un grands nombres d'animaux.

    Encore un Merci pour cette adoption, pleins de bonheur avec tous vos petits protégés.

    RépondreSupprimer
  19. Super - et c'est vrai, j'ai vécu la même expérience il y a quelques années; un jour de portes ouvertes à la LPA de Lille, une petite chienne qui ne ressemblait à rien, en chenil depuis 10 ans, battue, dents et pattes cassées pas ses anciens maîtres a décidé de camper devant notre voiture sur le parking (oui elle était en liberté car elle faisait partie des chiens que l'on ne regardait plus, vu l'âge) pendant que nous cherchions un chien. Elle avait attiré notre attention, donc pendant notre visite, nous sommes revenus sur nos pas et comme la chienne était toujours allongée devant la voiture, nous avons ouvert la porte et elle est montée sur le siège arrière et impossible de la déloger. Nous sommes donc allés voir l'accueil pour faire les papiers. Là déception, on nous annonce qu'elle attend peut être des petits donc impossible de l'adopter. Nous avons laisser nos coordonnées et nous avons demandé de nous prévenir dès que le doute de grossesse était levé. Nous avons attendu 5 jours devant le téléphone et là un appel : "elle n'attend pas de petits, vous la voulez toujours?". 10 minutes plus tard nous arrivions à la porte de la LPA et qui nous attendait au beau milieu du parking??? La petite chienne qui nous a fait une fête d'enfer. Le personnel ne l'avait jamais vu comme ça, elle était déchainé. Nous avons du la mettre dans la voiture pour faire les papiers. Et c'est ainsi que nous avons eu 8 ans de bonheur avec BIBICHE

    RépondreSupprimer
  20. Un très beau témoignage très émouvant accompagné de beaux dessins.

    RépondreSupprimer
  21. ma fille et moi on en a adoptés 2 car on avait pas le coeur de les séparer frère et soeur 2 beegles dans cette cage ils avaient tellement d'amour et donner et nous aussi que c'est patte dans la main que nous sommes repartis de la SPA de St ETIENNE dans le 42 il y en a encore beaucoup.On les aime tellement .Quelqu'un a dit "pour nous ils sont une partie de notre vie ,pour eux nous sommes toutes leures vies"

    RépondreSupprimer
  22. Il ne faut pas fustiger les SPA ou refuges qui sont forcés à l'euthanasie. Certains refuges très positifs qui prennent vraiment soin de leurs animaux sont parfois obligés d'en arriver là. Pourquoi ? Certains chiens ont été tellement traumatisés qu'ils sont agressifs envers l'homme, les refuges n'ont parfois pas assez de bénévoles pour les socialiser correctement, cela prendrait trop de temps alors si un chien moins "détruit psychologiquement" arrive et que le refuge est plein... Hé bien... Suivez le raisonnement.
    J'ai été stagiaire dans un refuge (essentiellement chat) qui ne pratiquait pas l'euthanasie. Et en général, les vieux chats, les laissés pour compte et les sauvages finissaient souvent leur vie soit au refuge, soit chez un bénévole bienveillant qui ne supportait plus de voir tel ou tel chat déprimer dans la chatterie.

    Alors non, les refuges qui euthanasient ne sont pas des monstres, ça ne leur fait pas plaisir, mais parfois, ils n'ont pas le choix. J'ai fait un autre stage chez une vétérinaire associée à un refuge qui venait toutes les semaines et elle commençait sa journée avec les euthanasies. En période de naissance c'est pire, les chatons arrivent par caisse entière et les malades n'y coupent pas. Les personnes à blâmer, ce sont les inconscients qui prennent ou achètent ou adoptent (oui parce qu'il y a des chiens difficiles qui reviennent très souvent au refuge) un chien, chat sans savoir ce que ça implique et/ou les laissent se reproduire sans contrôle.

    Pour ce qui est du commerce de chien, j'ai fait un autre stage chez un éleveur. La plupart sont extrêmement consciencieux mais souffrent de la mauvaise publicité que leur font leurs rares collègues crapuleux. Evidemment, les gens retiennent plus facilement le négatif. Cette personne était folle de ses chiens, ceux qui n'étaient plus bons à la reproduction étaient stérilisés et finissaient leurs jours à l'élevage, pas d'abandon ou d'euthanasie. Ils questionnaient les potentiels futurs propriétaires pour s'assurer qu'ils prendraient bien soin des chiots. Et si l'un des propriétaire, malgré les vérifications, ne souhaitait plus garder son compagnon, l'éleveur le récupérait et le réhabilitait.

    Merci d'éviter les généralisations. Le monde des travailleurs liés aux animaux est plus complexe qu'il n'y paraît et comme partout, il y a du bon et du moins bon. C'est très bien d'adopter en refuge mais certaines personnes ne seraient pas adaptées à un chien de refuge avec son passé inconnu et préfèrent prendre un chiot chez un éleveur passionné. Sont-elles à blâmer pour autant ?

    RépondreSupprimer
  23. Mon compagnon et moi avons aussi adopté notre chienne Buse à la SPA de Chamarande... effectivement ils ont été très à l'écoute, nous ont bien prévenus de tous les petits "trucs" qu'il était important de savoir sur notre adoptée (une vieille dame de 12 ans, presque sourde et avec une ancienne blessure à la cuisse qui la fait légèrement boiter), et l'ont emmenée gentiment dans la chatterie pour la tester (compatibilité avec ma chatoune de 2 ans indispensable...).
    Bref, au final, gros coup de foudre, et une Bubu merveilleuse à la maison depuis trois mois.
    Et c'est que du bonheur :-)

    RépondreSupprimer
  24. J'ai adopté deux chattes à la SPA de Velaine (54) et ai recueilli une chatte suite à un décès (un contact qui m'a donné un contact pour contacté le fils de la mère décédée - situation complètement improbable, quoi) et c'est le bonheur total. Les trois s'entendent bien, bien qu'adoptées adultes (à 2, 7 et 9 ans) et à des périodes très espacées (plusieurs mois se sont écoulés entre chaque adoption). Beaucoup d'amour et de patience plus tard, c'est la cohabitation parfaite). Allez à la SPA brise le cœur car on veut adopter tous les animaux, pourquoi cet animal et pas un autre... On culpabilise plus qu'on est heureux de donner une seconde vie à l'heureux adopté ! Au final, on se fait une raison. On n'a pas l'argent, la place et le temps de s'occuper de 15 bestioles. En tous les cas, l'adoption est la plus belle aventure que j'ai vécue jusqu'à présent !

    RépondreSupprimer
  25. Votre premier paragraphe sur l'idée stupide de "si on aime les bêtes on déteste les hommes" et qu'aimer les animaux à ce point n'est pour "les autres" que sensiblerie ou folie... c'est tellement vrai et c'est devenu mon quotidien depuis que je suis devenue végétarienne et que je le dis haut et fort: "mais pourquoi vous ne vous occupez pas des gens qui meurent de faim en Afrique?" pour ce qui est de la dernière remarque idiote en date. Je crois qu'il faudra leur expliquer ne serait ce que les végétariens arrêtent de manger de la viande par respect et amour des animaux mais qu'on peut difficilement en faire autant pour les hommes, enfin je ne sais pas pour eux mais en ce qui me concerne je ne suis pas cannibale. Et comme si se préoccuper de son prochain qu'il soit aussi bien humain ou animal était incompatible.
    Passons, des histoires comme la votre font du bien à lire. J'ai hâte de pouvoir à mon tour accueillir un ou plusieurs animaux de la SPA. Ma soeur a adopté un chat noir quand il n'avait que quelques mois mais puisqu'il était en piteux état et NOIR personne n'en voulait. Aujourd'hui c'est une véritable petite panthère qui profite d'une belle vie à la campagne entouré de 4 autres chats il n'y a encore pas si longtemps: un qui est venu chez nous et n'est jamais repartie malheureusement mort d'un cancer, un chaton errant dans une pépinière atteint de coryza dont les trois frères et soeurs en étaient décédés, une autre atteinte de FIV depuis sa naissance qu'une jeune femme avait jugé bon de retirer à sa mère, une chatte errante, parce qu'elle la trouvait trop mignonne alors qu'elle n'avait que trois jours et qui finalement s'est rendu compte qu'étant étudiante elle ne pouvait pas s'occuper du chaton qui n'était évidemment pas sevré. Et un dernier laissé là par la voisine qui ne s'en occupait pas et partait régulièrement en mission humanitaire plusieurs mois d'affilés(un peu ironique)en disant que le chat se débrouillerait tout seul. Elle ne savait même si c'était un mâle ou une femelle et ma mère a prit la responsabilité de le faire castrer avec l'aide d'une association afin qu'il ne se reproduise pas à tout va, les chats errants pullulant déjà dans le secteur et étant porteurs du FIV (Dans un délai très réduit nous avions retrouvé mort une famille de chats: papa, maman et trois chatons)Ce qui a mit la voisine en colère une fois rentrée puisqu'elle se foutait que son petit mâle se reproduise en revanche si cela avait été une femelle elle n'était pas contre la stérilisation si c'était gratuit et pour s'éviter des "emmerdes" futurs. Le tout accompagné d'un petit jack né parce que sa mère n'avait pas été stérilisé et qu'il était le petit dernier à ne pas avoir trouvé de foyer. Aujourd'hui il se fait un plaisir d'embêter gentiment tous les chats mais aussi de les défendre quand d'autres chats viennent sur leur territoire. Toute la petite troupe fait notre plus grand bonheur et on ne pourrait pas s'en passer. Mais je redoute le jour où je me rendrais dans une SPA pour en adopter à mon tour. Votre histoire me confirme la difficulté d'affronter cette dure réalité dont nous ne sommes pourtant pas responsables puisque nous venons réparer les erreurs d'autres individus incapables d'assumer leurs responsabilités. Mais ça vaut le coup de redonner une chance à ces petites boules de poils qui ne demandent qu'à être aimer et nous le rendre au centuple. Si seulement plus de monde en faisait autant que vous et que tous ces bénévoles.

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour

    Les larmes me sont venues en lisant votre blog.

    Végé par conviction éthique et respect du vivant,je ne peux que saluer la dévotion de toutes ces personnes (bénévoles,employés et adoptants) qui tentent de réparer la bêtise des lâches imbéciles,égocentrés et autres inconséquents.

    Pour certains les animaux sont des cadeaux de Noël,d'anniversaire,des caprices,des biens de consommation jetables,des défouloirs et j'en passe.

    Pour moi,ils sont des entités,des personnalités à part entiére avec leur petit caractére,leurs manies,leurs craintes,leurs joies...

    Certains occupent l'espace et se pavanent en public (ce qui souvent, les rend attachants car bonne pâte et affectueux ,démonstratifs donc faciles d'accés).

    D'autres en revanche sont timides,effacés,discrets,peureux et souvent incompris car qualifiés d'ingrats,d'un intérêt moindre...

    Je parle surtout des chats,là que je connais mieux que les chiens...

    Et pourtant lorsque l'on prend le temps de se consacrer à eux,de les observer,de respecter leur rythme,de les respecter eux,pour ce qu'ils sont(et non pas pour ce qu'on voudrait qu'ils soient... tss,tss cette manie de tout ramener à soi...),bref,alors on découvre une vraie sensibilité,je dirais même une véritable psychologie,et des démonstrations d'attachement dés lors que l'on utilise le même code,le même alphabet.

    Je finirai en disant ceci;puisque nous répétons sans arrêt à la cantonade que nous sommes des êtres évolués,des êtres de conscience, (humm,nous ne sommes pas les seuls),il est de notre devoir de respecter et de protéger les plus faibles,ces être sensibles et vulnérables qui ne doivent souvent leur survie qu'au hasard du bon ou du mauvais gardien (je préfére ,le terme gardien à celui de maître ou de propriétaire car j'entends par gardien ,le garant du bien être animal(cela passe aussi par l'éducation que l'on donne à cet animal,bien evidemment,la responsabilité n'est nullement amoindrie).l'idée du maitre ou du propriétaire me gêne un peu ,dans le sens éthique de posséder une vie autre que la nôtre,je trouve que cela laisse une porte ouverte à beaucoup d'excès et d'un point de vue philosophique ,c'est dérangeant,à mon sens..)mais je suis tatillonne,je le reconnais.

    Bref ,en un mot les animaux sont mon oxygéne et veiller à leur bien être est ce qui nous rend,je pense, fondamentalement humain.
    Et à ceux qui repliqueront qu'il y a tant de causes plus importantes à défendre,je répondrai que défendre une cause n'empêche pas d'en défendre une autre...

    Et à ceux qui rétorqueront (parce que c'est bien commode) qu'on ne peut pas sauver tous les animaux,je dirai ceci;certes,mais tout le monde peut au moins en sauver un.

    Et à ceux qui disent (en détournant le regard) que quelqu'un finira bien par venir en aide à ce pauvre malheureux,je répondrai que nous sommes tous et toutes quelqu'un à part entiére...(et pas seulement quand cela nous arrange).

    Enfin à ce voisin bienveillant en apparence ou cet inconnu illustre(mais pas trop) qui aime bien les animaux,mais qui (quand même!!!) abandonne parce que son compagnon n'est pas ou plus conforme à ses attentes (trop gros,trop vieux,trop cher à l'entretien,trop envahissant,pas assez calin,trop malade,etc.)je lui demanderai de se poser la question de savoir s'il est un modèle de perfection aux yeux de ses proches,aux yeux de ceux qui font son monde,son univers,sa raison de vivre...
    Les animaux nous prennent comme nous sommes,sans jugement...
    A bon entendeur...



    RépondreSupprimer